L’assurance immo : un vrai métier

Généralement, l’assurance immobilière ou ce qu’on pourrait appeler d’assurance emprunteur permet non seulement aux banques, mais également aux particuliers, d’éviter diverses complications relatives à un non-remboursement d’un prêt immobilier, spécialement en cas de décès, d’arrêt maladie ou d’inaptitude à travailler et d’autres difficultés qui peuvent entraver le paiement du solde dû. C’est l’assureur qui prend en charge toutes les formalités. Si l’assurance de prêt immobilier est une vraie sécurité pour les banques, les promoteurs immobiliers ou d’autres assurés, qu’en est-il des professionnels du métier ? Est-ce que c’est une profession qui présente des risques ? Comment peut-on procéder pour y réussir ?

Est-ce un risque de faire carrière dans l’assurance immobilière ?

Au même titre que tous les métiers de l’assurance, comme dans le cadre d’une assurance habitation, d’une assurance vie ou d’une assurance automobile, le secteur de l’assurance de prêt immobilier est aussi en perpétuelle évolution. Tout comme bon nombre d’emplois, ce métier peut aussi connaître des hauts et des bas, mais il faut bien avouer qu’il fait rarement face à des périodes de crise. Si on n’a pas encore cerné la voie à poursuivre dans le secteur de l’assurance, on peut toujours envisager de s’orienter vers l’assurance immo qui reste un secteur favorable à une importante évolution de carrière. En effet, elle fait partie des professions qui connaissent un très grand épanouissement. Pour connaître ce qui a fait que certains professionnels ont une brillante carrière dans le domaine de l’assurance, nous pouvons, entre autres, décortiquer des portraits, comme celui de Sylvain Sitbon, dont nous pouvons voir sa fiche ici. Ayant bâti son empire tout en étant attentif aux besoins de ses clients, il incarne l’innovation et se distingue par ses prestations personnalisées.

Ce qu’il faut retenir pour réussir dans ce domaine

Comme dans toutes les professions, le métier dans l’assurance immo n’échappe pas non plus au challenge et à la concurrence. De ce fait, en plus des compétences spécifiques à ce domaine de l’assurance, il faut aussi disposer de certaines qualités, pour ne citer que l’esprit de compétition, la curiosité, la capacité à travailler sous différentes conditions et bien d’autres encore. Si avec un peu d’expérience, on peut déployer nos compétences, les jeunes diplômés peuvent valoriser leur potentiel pour décrocher un poste et évoluer. Parmi les qualifications et les qualités requises pour cette branche de l’assurance, on peut également évoquer la ténacité et la détermination, le charisme, la connaissance des produits et des services proposés et la maîtrise de la communication. Par ailleurs, il ne faudrait pas oublier que le secteur de l’assurance offre de réelles opportunités en termes de promotions et répond à une politique active pour l’alternance, sans oublier de mentionner que l’assurance est particulièrement féminisée (6 employés sur 10 sont des femmes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *